Randonnée au mont Mbapit

J’ai fait le tour du “lac mystique” Mbapit à Foumbot. A pied. Ce n’était pas une randonnée prévue dans mon agenda du 29 juin 2013. J’ai dit haa! Et j’ai foncé. J’avais même pas les godasses qu’il faut pour affronter les flancs de montagnes. J’ai dit haa! Et je suis parti.

IMG-20130629-00150

D’abord un taxi pour aller de Tamdja à Djemoum. C’est 2 quartiers de la ville de Bafoussam. C’est curieux, mais vous donnez même deux pièces de cfa100 à un taximan, il trouve le moyen de vous rembourser cfa50. Des fois, vous lisez sur le visage la culpabilité de ne vous avoir pas tout simplement rendu l’autre pièce de cfa100. Bafoussam me wanda toujours. Revenons à Djemoum. Plusieurs agences de voyages desservant le département du Noun sont installées. Après avoir payé cfa500 pour Foumbot, me voici dans un car de Didango. Une demi-heure plus loin, on est arrivé. Débarquement au marché de Foumbot. Et on fait quelques achats. Une façon de vous dire que je ne suis pas seul dans cette aventure.

Quelques mototaximen nous ayant repéré se bousculent pour proposer leurs services. “Vous allez au mont?”, demandent-ils, presqu’en coeur. Bref conciliabule. Ils en ressort que nous auront besoin de 3 motos. Donc, on va “bâcher”: 2 clients/moto. Et ca va nous coûter au total cfa6000. Vroooooom… on est en route. Sur la route de Foumban. Mais on bifurque à droite. Plus de bitume. Et monsieur l’Astre solaire se souvient qu’il doit briller. On bifurque à gauche. Puis à droite encore. On se croirait dans une vaste plantation de maïs. C’est à perte de vue. L’ascension commence. Les moteurs des moto le sentent bien. Surtout avec nos poids. Les champs de maïs sont toujours là. On dirait qu’ils nous suivent. Nous traversons quelques coins où des enfants jouent sur la route. Ca devient pénible. Et j’aperçois une sorte de barrière.

C’est effectivement une barrière. Une sorte de péage. Vous n’allez quand même pas allez rincer vos yeux gratuitement. Coney, le chef de notre bande s’en va négocier. Ce n’est pas facile. Parce qu’il y a des “blancs” parmi nous. Quelques billets de cfa changent de poches. La barrière s’efface. On passe. La pente se raidi. Quand la colline monte, on descend, on marche. Quand la colline descend, on monte et on va à dos de motos. Des troupeaux de boeufs apparaissent quelques fois. Au loin. Plus près, les bouses de vaches jonchent la piste. Jusqu’à ce qu’à ce qu’un escalier apparaît. Un escalier du genre temple de moines en Thaïlande. Terminus. Le reste du parcours se fera à pied. La vraie ascension commence. Marche après marche. “Les mototaximen vont nous attendre en bas”, rassure Coney. Nous continuons de monter. Les cuisses souffrent. L’envie de continuer est plus forte. Une fois au sommet des marche… boom! Une espace de lac bleu.

C’est le lac Mbapit. Ses eaux sont prisonnières d’un cratère. Ne me demandez pas quand a eu lieu l’irruption volcanique. Je suis très occupé à contempler la splendeur de cette merveille de la nature. Je me régale. Mes poumons aussi. L’air est frais. L’herbe aussi. C’est le moment d’attaquer l’autre partie de cette randonnée. En fait le lac est entouré de plusieurs sommets. On va faire le tour. En route. On monte. La colline monte. Le sommet semble s’éloigner au fur et à mesure qu’on gagne en altitude. On peu apercevoir l’entrée d’une grotte sur une paroi du cratère. Le sac au dos ne comprenant pas grand-chose commence à peser. Je pense aux militaires qui se tapent des exercices avec 20 à 40kg de charge au dos. Respect les gars! Je m’arrête pour faire des photos. Un bon prétexte pour me reposer. Je constate aussi qu’il y a le réseau de Mtn Cameroon. Le temps d’un tweet et la batterie est à terre Triste Mon projet de vantardise avec: “Voici le 1er tweet depuis le sommet du massif de Mbapit” tombe à l’eau.IMG-20130629-00161

Heureusement ce n’est pas l’eau de ce lac, que je surveille d’un oeil. En grimpant. Premier sommet atteint. Une gorgée d’eau. Trois à 4 gorgées d’un jus de fruit. Les vertiges sont dans les parages. Il faut pourtant aller à l’assaut du prochain sommet. On s’y met. Chaque sommet est suivi d’une descente. Glissante. Il faut regarder où on pose les pieds. L’herbe fraiche glisse. Tout comme les gravillons de cette roche volcanique. Le deuxième sommet permet de voir la ville de Foumban à droite. Les rizières du projet Mbapit. Une partie de la rivière Noun, derrière une chaine de montagnes. La ville de Foumbot à gauche. C’est dans cette direction que ce poursuit l’ascension. Et le régal offert par la verdure, les cases des bororos dans la brousse, des troupeaux encore et une chaîne montagneuse infinie. Nous entamons la dernière descente. Tout doucement.

Chaque angle de vue donne l’impression de redécouvrir ce lac aux eaux bleues. Une végétation l’entoure. On dirait des palmiers. Et d’autres plantes que je ne puis identifier. Et nous voilà au point de départ. 360°. La boucle est bouclée. Nous contemplons une fois de plus le lac Mbapit. On y lance quelques cailloux et goyaves. Aucun projectile ne tombe à l’eau. On dirait qu’un voile invisible rejette tout vers la rive. Si j’en crois les mototaximen, c’est normal parce que ”est un lac mystique”. Mais il existe tout de même un chemin d’accès aux eaux. “Il y a un monsieur qui descend souvent là-bas puiser cette eau”, apprend-on. Il s’en servirait pour fabriquer des potions thérapeutiques. On en saura pas plus, en route pour Foumbot. C’était plus un exercice de dépassement de soi que tout autre chose.  La beauté du paysage a permis de dompter la douleur. Je vous le recommande. Et il vaut mieux être physiquement préparé. Quand à moi, je m’échauffe déjà pour Jakiri. Une des étapes avant l’assaut que je prépare sur le mont Fako. Efasa Moto, I’m coming.

Edouard TAMBA

Publicités
  1. ho riavviato il pc. non è successo niente. c’è ancora quel sfondo blu

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :